Retour à l'archéologie préventive

RUE DE FLANDRES

Dans le cadre d’un marché public ouvert par le Ministère de la Région de Bruxelles‑Capitale, l’habitation sise rue de Flandre 180 à Bruxelles a fait l’objet d’une étude archéologique du bâti, préalablement à un projet de rénovation et de restauration dirigé par le bureau d’architecture Verstraete GCV. L’investigation a été menée d’avril à septembre 2011 par le Centre de Recherches en Archéologie et Patrimoine de l’ULB. L’équipe se composait de Sylvie Byl (responsable d’opération) de Paulo Charruadas, Céline Devillers et Philippe Sosnowska. Cette maison fait partie d’un ensemble d’immeubles situé rue de Flandre 176, 178 et 180, comprenant l’impasse du Roulier, classés en raison de leur intérêt historique et esthétique.
L’étude a permis de retracer l’évolution d’une habitation traditionnelle s’échelonnant du Moyen Âge à nos jours. L’analyse fine des matériaux de construction et de leur mise en œuvre a décelé de nombreuses campagnes de construction. Ainsi, derrière une façade à rue datée stylistiquement du xviie siècle, les murs gouttereaux remontent quant à eux au XIVe siècle – début du XVe siècle.
Les investigations ont également révélé l’existence, sur la limite parcellaire entre les nos 180 et 182, du mur gouttereau oriental de la maison voisine no 182, daté du XVe siècle, ainsi qu’au niveau de l’annexe du 180, d’un mur appartenant à une construction établie à l’arrière du 182. Ce dernier a été daté du XVIe siècle et atteste ainsi du développement en intérieur d’îlot.
En outre, des analyses par AMS-14C sur des éléments carbonisés issus de mortiers ou d’enduits, ainsi qu’une campagne d’analyse dendrochronologique sur les fermes de charpente ont permis de mettre en place une chronologie absolue de l’édifice.


Consulter l'élévation du mur est du secteur 6