Retour à l'archéologie préventive

WATERMAEL-BOITSFORT

Fouille préalable à la construction d'un bassin d'orage à l'emplacement d'une ancienne ferme remontant au XVIe siècle

Dans le cadre des marchés publics ouverts par la Région de Bruxelles-Capitale, le CReA-Patrimoine de l’Université libre de Bruxelles en collaboration avec la Société royale d’Archéologie de Bruxelles une fouille au croisement de l’avenue Van Becelaere et de la rue du Bien-Faire à Watermael-Boitsfort. Le chantier, placé sous la direction de Sylvie Byl, a été mené de janvier à avril 2014. L’intervention prévoyait la fouille complète du sous-sol de la plaine de jeux communale Van Becelaere, avant sa destruction temporaire pour permettre la construction d’un bassin d’orage. La zone concernée est classée comme site à haut potentiel archéologique en raison de sa situation proche du centre médiéval du village de Watermael. Les plans anciens indiquent la présence sur le site de deux bâtiments. Le premier, correspondant au corps de logis d’une ferme, se développe à front de rue. Le second, situé à l’arrière de la parcelle, était accessible via un chemin latéral aujourd’hui disparu appelé Diepeweg. Cette ferme pourrait constituer une dépendance du Gulde Casteel, également dénommé manoir De Vleughe, château de plaisance datant du XVIe siècle qui disparut vers 1820 en laissant peu de traces dans les archives. Les bâtiments subsisteront jusqu’en 1968 où ils seront détruits lors d’une campagne contre l’insalubrité des logements. Le nouveau projet immobilier planifié par la commune ne sera finalement jamais réalisé et le terrain sera laissé à l’abandon jusqu’en 1975, date à laquelle la plaine de jeux Van Becelaere sera aménagée.
L’intervention de terrain a permis de retracer l’évolution d’une ferme et d’habitations s’échelonnant du Moyen Âge à nos jours. Au total, cinq phases principales ont été définies, allant du XVIe siècle au XXe siècle.


Consulter le plan